Mise en scène : Romain Jarry, Loïc Varanguien de Villepin

Avec : Solène Arbel, Sonia Garcia, Séverine Lefévre et Charles Piétri

Créateur son : Ilias Liosatos

Créateur lumière : Serge Damon

Plasticien/Scénographe : Philip Janssens

Voir les photos

 

Résidences de création : du 8 au 12 juillet 2015 à Sainte Foy la Grande pendant le Festival Les Reclusiennes; du 9 au 20 décembre 2015 à l'Atelier des Marches, du 22 février au 26 février 2016, du 10 au 16 octobre 2016, du 6 au 10 février 2017 à L'Estive, scène nationale de Foix et de l'Ariège, du 1 au 9 mai 2017 Théâtre Le Ring. Présentations publiques : pour le Festival de la Forme courte 30"30', le 29 et 30 janvier 2016; pour le Festival Les Reclusiennes le 7 juillet 2016, 20h, le 3 septembre 2016 au Domaine de Certes, parcours à 14h et 19h.

Sortie de résidence à destination des professionnels le 9 mai à 18h au Théâtre Le Ring (151 route de Blagnac Toulouse)

"Je me rappelle encore le jour où mon grand-père me dit que le Sahara est un désert où l’on peut marcher pendant des jours et des jours sans trouver autre chose que du sable. Depuis qu’il m’a donné cette première leçon de géographie, je me vois essayant sans cesse en imagination de ʺréaliserʺ cet espace sans bornes, qui ne finit jamais et toujours recommence." Elisée Reclus, lettre à Franz Schrader

L'utopie est la seule réalité, création entre théâtre et danse, prend appui sur l'oeuvre du géographe et anarchiste Élisée Reclus pour inventer un poème géographique. Une équipe d'interprètes met son imaginaire en commun et tente d'évoquer par un langage simple et sensible des milieux divers dont la Terre est composée. La combinaison sans cesse renouvelée des corps devient tantôt glacier, montagne, ruisseau, tantôt sonde et arpente de nouveaux espaces.  la scénographie, de par sa forme, donne au regard un horizon illimité, et de par ses propriétés réfléchissantes, s'unit à la lumière pour offrir les nuances perceptives appropriées aux climats suggérés. La traversée de cette multitude de paysages engage, étant donné l'aventure, une relation d'entraide entre les membres de cette communauté afin de maintenir l'utopie active. En creux, ainsi, la dimension sociale et politique apparaît, au coeur même de l'expérience géopoétique.

"L'Homme est la Nature prenant conscience d'elle-même" Elisée Reclus, L'Homme et la Terre

Production: Compagnie des Limbes, l’OARA, l'IDDAC, la DRAC Aquitaine, en coproduction avec L'Estive, scène nationale de Foix et de l'Ariège. La compagnie est subventionnée par le Conseil Régional d'Aquitaine et le Conseil Départemental de la Gironde. Projet soutenu par la Ville de Bordeaux, dans le cadre du fonds d'aide à la création et de soutien à l'innovation. Soutiens : Festival Les ReclusiennesLes Bazis, arts vivants en Couserans (09), l'Atelier des Marches, Théâtre Le Ring (Toulouse)