Henri Meschonnic

extraits des recueils:Le monde arrêté repart ,Et la terre coule,Tout entier visage

Mise en scène : Romain Jarry, Loïc Varanguien de Villepin

Avec : Solène Arbel, Romain Jarry, Brieuc Jeandeau, Martine Valette

Ecriture voix / lumière : Johann Loiseau et Jean-Luc Petit

Création sonore et graphique : Jean-Marc Saint-Paul

Durée : 1h

Voir les photos
Voir un extrait vidéo
Presse


Mettre en scène des poèmes d'Henri Meschonnic, c'est pour nous donner à entendre et à voir l'oralité, la corporalité de ce langage. Traduire ce que fait cette parole, et pas seulement ce qu'elle dit. Sentir le passage de la vie en nous, être à l'écoute de l'infime mouvement qui nous déplace, et nous transforme, à chaque instant. Envelopper scène et salle dans un climat intime et mouvant, mettre en relation la voix et la lumière.

Cette recherche nous invite à concevoir un dispositif scénique privilégiant l'écoute de la voix du poème à une théâtralité visuelle car au théâtre “c'est l'oreille qui voit, c'est ce qu'on donne à entendre qui fait qu'on visualise” (Henri Meschonnic, Le théâtre dans la voix, dans Penser la voix, La Licorne N°41, 1997).

Donner à entendre les échos, les résonances, d'un poème à l'autre, d'un recueil à l'autre, c'est mettre en scène la voix plurielle du poème, dont tous les acteurs sont les passeurs, jusque dans le silence. De même, le spectateur par son écoute devient coénonciateur de la voix du poème et par là-même acteur de la parole.


Production: Compagnie des Limbes Coproduction : OARA - Office Artistique de la Région Aquitaine, TNT Manufacture de chaussures, IDDAC - Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel, Pôle Culturel Intercommunal des Anciens Abattoirs à Billère (64), Société Bordelaise de CIC, Festival de Théâtre de Blaye et de l’Estuaire, Espace Jéliote - Oloron Sainte-Marie. La compagnie est subventionnée par le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde et la Mairie de Bordeaux. Avec le soutien de l’UFR Arts et du Service Culturel de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.