Ghérasim Luca

Mise en scène : Romain Jarry, Loïc Varanguien de Villepin

Avec : Solène Arbel, Thomas Giraud, Romain Jarry, Brieuc Jeandeau, Martine Valette et Loïc Varanguien de Villepin

Création sonore : Johann Loiseau

Création lumière : Jean-Luc Petit



Voir les photos

 

OUBLIE TA LANGUE MATERNELLE

SOIS ÉTRANGER À LA LANGUE D’ADOPTION ETRANGÈRE

SEULE

LA

NO MAN’S LANGUE

Créée en 2008 dans le cadre du Festival Novart, nous avons présenté à la Bibliothèque Mériadeck, un éclairage pluriel sur l’œuvre du poète apatride Ghérasim Luca (1913-1994) à travers une création théâtrale présentée en nocturne, une exposition, une conférence-performance et une projection. Son œuvre intempestive traverse le dadaïsme, le surréalisme et la poésie sonore, et fait entendre une résonance d’être unique.

Exposition des œuvres plastiques de Ghérasim Luca : dessins, cubomanies, photos, livres-objets, manuscrits…

Conférence – performance « S’asseoir sans chaise : le poème-relation dans tous ses états avec Ghérasim Luca », par Serge Martin.

Projection « Comment s’en sortir sans sortir », récital télévisuel de Ghérasim Luca, réalisé par Raoul Sangla (1988).

Création théâtrale in situ « No man’s Langue »

Dans l’entre-deux des langues instituées, l’œuvre de Ghérasim Luca entrouvre un territoire autonome, inassignable. Bégaiements, vertiges et paradoxes, sont les voies par lesquelles s’inventent une métamorphose infinie du sens, une érotisation généralisée du langage.
Sous la forme d’un parcours nocturne à travers des espaces connus et inconnus du public, la bibliothèque de Mériadeck est devenue, pour un soir, le théâtre de ces opérations poétiques.

Avec le concours des étudiantes de licence 2 théâtre à l’UFR des Arts de l’Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3 et l’aimable participation du personnel de la bibliothèque de Mériadeck.

Remerciements à Micheline Catti, Thierry Garrel, et Evelyne Rocchetto

Production: Compagnie des Limbes Coproduction : Novart, Bibliothèque Mériadeck